L’orientation en médiation familiale

Les familles s’adressent au service : :

    • De leur propre initiative, après avoir entendu parler de l’association par une relation ou par le bouche à oreille, à l’issue d’une permanence d’information sur orientation d’un professionnel : travailleur social, avocat, juge, médecin, psychologue, services municipaux, de police…Médiation spontanée.
    • Sur orientation du juge, suite à une lettre du greffe ou sur ordonnance du juge (généralement le Juge aux affaires familiales, plus rarement le juge des enfants) : médiation judiciaire.
    • Sur réquisitions du Procureur de la République dans le cadre pénal, suite à une plainte pour non paiement de la pension alimentaire, non représentation d’enfants, ou certains cas de violences : médiation pénale à caractère familial (MPcF).



Imprimer E-mail