L'enfant dans la famille en conflit

Le terme « enfant » vient du latin « infans » signifiant « celui qui ne parle pas ».
Nous savons combien la parole de l'enfant n'est jamais « sûre » .
Combien, selon la personne qui la recueille, le lieu, le moment, le conflit entre les adultes, les enjeux qui se jouent pour lui, l'enfant peut moduler parfois jusqu’à la contradiction ce qu'il a à dire.
Cette parole exprimée ainsi que son compte rendu qui fera partie de la procédure contradictoire, peuvent avoir des conséquences lourdes pour l'enfant.
Elles pourront mettre en colère l'un ou les deux parents qui se sentent rejetés, critiqués voire trahis par l'enfant ; lui donner le sentiment qu'il est responsable de la décision du juge, le faire se sentir coupable de la souffrance entraînée pour un parent, perdre sa place d'enfant…
Dés lors, comment permettre à l'enfant de s'exprimer librement, de façon efficace et utile aux prises de décisions le concernant, tout en garantissant sa protection ?
Comment proposer un espace dans lequel sa parole pourra être accueillie dans ce qu'elle a de vivant, de fragile, de complexe, d'hésitant, d'aléatoire ?
Comment retranscrire cette parole au plus juste ? Comment mettre en œuvre un dispositif qui permette d'apporter un nouvel éclairage, en aidant à la fois l'enfant, les parents et le juge dans sa prise de décision ?

L’équipe de Résonances a poursuivi en 2010 le travail de recherche commencé en 2009 sur la place de l’enfant en médiation familiale et sur l’ouverture d’un Pôle enfants/adolescents dans lequel s’inscrivent la construction d’un modèle d’entretien enfant en médiation familiale et la mise en place d’une audition de l’enfant en justice effectuée par des médiateurs familiaux professionnels.

Depuis 2010 plus de 200 auditions de l'enfant ont été réalisées par les professionnels de Résonances en étroite collaboration avec les juges aux affaires familiale et juges pour enfants.

Les projets :
  • recherche, participation à des formations ou colloques sur l’enfant « dans tous ses états ».
  • travail sur l’entretien enfant en médiation familiale.
  • mise en place de groupes de paroles/ateliers d’enfants de parents séparés
  • information vers l’enfant (sur ses droits et devoirs, sur son droit à être entendu en justice, à être associé aux décisions parentales).
  • mise en lien des différentes activités de Résonances proposées à l’enfant (celles en réflexion et médiation scolaire, groupes de parole de parents, formations).

Mécènes :

Imprimer E-mail